Des tableaux blancs interactifs testés à l’université

23/11/2011

Le partenariat signé le 26 mai dernier entre l'Université de Strasbourg et Smart Technologies, devant permettre de dresser les conditions optimales de choix, d'installation et d’usage de tableaux blancs interactifs (TBI) à l'université, suit son cours.

Un TBI a été installé à l’Institut de Démographie et un autre au DLADL de l’UFR de Lettres et Langues. L’installation de deux autres tableaux interactifs est en cours d’organisation à la Faculté de Médecine ainsi qu’à l’Atrium au sein de la future salle de formation dédiée aux enseignants.

Les usages sont suivis et observés sous l’égide de l’Observatoire des Usages du Numérique (DUN) et du Département d’Ingénierie Pédagogique et de Médiatisation (DUN), en relation étroite avec des enseignants-chercheurs de référence dans chaque structure. L’objectif de ce partenariat est à la fois de donner des points de référence quant aux usages pédagogiques potentiellement innovants de ces technologies, à la fois de dresser un cadre de repères quant aux problématiques d’implantation, d’intégration et de maintenance de ces matériels dans une université.

Le suivi des usages est réalisé en continu, un point d’étape quant au déroulement du partenariat étant réalisé une fois par mois entre les ingénieurs de l’Université et ceux de Smart Technologies.

Ce partenariat, unique dans une université française revêt une grande importance pour les deux structures qui, à la fin d’une période raisonnable d’observation (une année universitaire au moins), entendent publier une sorte de livre blanc des bonnes pratiques du TBI à l’Université.

L’Université de Strasbourg a été choisie par Smart Technologies car elle fait figure de référence pour les autres universités et les partenaires industriels en matière de politique numérique et de développement des usages.